prix loyer impayé

Prix d'une assurance loyer impayé

Le prix d'une GLI (assurance loyer impayé) peut varier de 2 à 5% du prix du loyer. De quoi dépend le prix et comment trouver les contrats les moins chers avec d'excellentes garanties ?

Prendre une assurance loyers impayés, combien ça coûte ?

Le prix de la GLI est de 2 à 5% du montant du loyer selon les assurances et les garanties. Par exemple pour un loyer mensuel de 800€, la GLI coutera entre 16€ et 40€ / mois. Son coût peut par contre être déduit de vos revenus imposables.

prix GLI

Face à un locataire qui ne paye pas ses loyers et qui n’a pas de caution physique, le propriétaire bailleur peut se protéger, à condition d’avoir souscrit dès le début du bail ou au cours de celui-ci une assurance spécifique : la GLI, garantie loyers impayés. 

Cette garantie est une assurance souscrite par le propriétaire pour garantir ses loyers et la rentabilité de son investissement. Cette assurance est payante – de 2 à 5% du loyer charges comprises – et elle est régie par le décret 2009-1621 du 23 décembre 2009 qui fixe les règles pour la totalité des garanties universelle des risques locatifs (GURL). Elle peut être souscrite auprès de la plupart des assureurs/courtiers et complétée par d’autres services tels que la protection juridique, la garantie dégradation ou encore la garantie inoccupation. 

Voici quelques exemples de coût d’assurance GLI en fonction du loyer (charges comprises) et avec un taux moyen à 3% :

Coût du loyer

Coût de la GLI

500€

15€/mois
(180€ / année)

700€

21€/Mois

(252€ / année)

1.000€

30€/Mois
(360€/année)

1.200€

36€/Mois
(432€/année)

Simulateur coût de la GLI

Renseignez votre loyer et constatez le coût mensuel de la GLI sur la base d'un taux de 3% (modifiez ce taux si besoin, il s'agit d'un taux moyen observé).

Taux de cotisation de la GLI : 3 %
1%
2%
3%
4%
5%
Loyer mensuel 900
300
900
1500
2100
2700
Taux marginal d'imposition
Coût GLI : 27 par moissoit 0€/mois après déduction d'impôt

Comment se calcule l’assurance loyers impayés (GLI) ?

Le coût d’une assurance GLI est déterminé par deux facteurs : 

Le pourcentage appliqué par l’assureur sur le loyer annuel charges comprises : entre 2 et 5%. Ce taux varie en fonction des services choisis, du plafond de remboursement des impayés - généralement compris entre 50 000 et 70 000 €, certains assureurs proposant même des plafonds illimités – et de la durée de la couverture (plus elle est élevée, plus le taux augmente).

Les frais fixes incluant les frais de dossier et des frais annexes : ils se montent à 25-30€ à l’année. Ils sont bien souvent compris dans le taux présenté par l’assureur.

Les garanties universelles sont-elles prises en charge ?

Les assureurs et les courtiers qui garantissent vos loyers impayés doivent inclure un certain nombre de garanties dans le contrat de base. Parmi celles-ci figurent :

  • L’indemnisation des loyers impayés : si le locataire ne vous paie pas le loyer, l’assureur se substitue à lui et vous règle les sommes dues, charges et taxes comprises. Attention : selon votre contrat, la prise en charge peut prévoir une franchise de quelques mois. Il faut par ailleurs respecter la procédure envers votre locataire : sur ce sujet, voir notre fiche « Que faire en cas de loyer impayé ? ».

  • Les frais de contentieux : en cas de litige avec le locataire, la GLI prend en charge vos frais de procédure de poursuite judiciaire, sans limite de plafond dans de nombreux contrats. 

🔎 BON A SAVOIR : Certaines assurances offrent dans leur package de base la prise en charge des frais de dégradation : n’hésitez pas à comparer plusieurs offres avant de faire votre choix.

Quels sont les services en option ?

En plus des garanties énoncées plus haut, vous aurez peut-être intérêt à souscrire quelques services supplémentaires parmi lesquels :

  • La prise en charge des frais de détérioration : au départ de votre locataire, si vous découvrez que votre logement a été dégradé, vous pouvez faire jouer cette option. Vous serez indemnisé à hauteur de 7 000 à 10 000€ et vos loyers vous seront versés pendant la période de travaux. Cette option est d’autant plus intéressante quand on sait que – statistiquement - les locataires qui ne paient pas leur loyer sont aussi ceux qui le plus souvent dégradent le logement occupé.

  • La prise en charge des frais de départ inopiné du locataire ou lors de son décès : l’assureur se substitue au locataire et vous paie le loyer jusqu’à l’arrivée d’un nouveau locataire.

  • La prise en charge des frais d’expulsion : l’assureur règle tous les frais liés à l’expulsion du locataire.

🔎 A SAVOIR : l’option Assurance loyer impayé sans franchise vous permet une indemnisation totale en cas de défaillance de votre locataire.

Qu’est-ce que la GLI locataire et combien elle coûte ?

Depuis quelques années, des assureurs proposent également des GLI locataires : à l’inverse de la GLI propriétaire, elle est souscrite par le locataire et fonctionne pour lui comme un garant. C’est le cas de Garantme, Cautioneo ou encore Unkle : pour 3 à 3,5% du loyer mensuel, ces assureurs d’un nouveau genre couvrent jusqu’à 96 000€ d’impayés, sans franchise et sans carence 30 jours après la mise en demeure. 

Par exemple : si je paie un loyer de 800€ mensuel, soit 9600 € annuel, mon assurance me coûtera 288€, soit 24€/mois (simulation effectuée avec une assurance à 3%). 

GLI et économie d'impôts

Si l’assurance loyers impayés représente un coût pour le propriétaire-bailleur, elle lui permet également de diminuer son revenu foncier imposable : en effet, sous réserve qu’il effectue une déclaration sous le régime réel d’imposition, les cotisations GLI versées pour une année sont entièrement déductibles. Votre assureur se chargera généralement de vous faire parvenir une attestation contenant toutes ces informations (numéro du formulaire, numéros des lignes à remplir et montant à indiquer).

Ainsi, toujours pour un loyer annuel de 6 000€ (500€/mois), le propriétaire déclarera 6000€ de revenus fonciers, desquels il pourra déduire le montant de ses cotisations, soit 180€ en moyenne. Ce qui ramènera sa déclaration à 5820€ (il pourra également déduire son assurance propriétaire non occupant).

Des montants à garder en tête

Les différents plafonds d’indemnisation proposés par les assureurs font partie des données qui vous permettront de comparer les différents contrats. La simulation qui suit sur le cout d’un loyer impayé avec ou sans GLI est également très éclairant !

Plafond d’indemnisation des impayés : en moyenne entre 50 000 et 70 000€, bien que certains assureurs proposent des plafonds illimités.

Plafond du loyer mensuel pris en charge (moyenne assureurs) : 2 500€

Perte d’un propriétaire en cas de défaillance du locataire : entre 10 000 et 20 000€ en moyenne, mais la perte peut être bien plus conséquente. Prenons un exemple, toujours avec notre loyer à 500€ par mois charges comprises et une assurance à 3%. L’assurance vous coûtera chaque année 180€. Cette somme correspond à moins d’un loyer mensuel. Or si votre locataire ne vous paie pas ne serait-ce qu’un mois, vous serez déjà perdant par rapport à l’assurance GLI : 500€ en moins que vous tenterez de récupérer en passant par la justice (les frais engagés lors d’une procédure de recouvrement peuvent aller jusqu’à 5 000€…). Et si vous cumulez six mois d’impayés, vous en serez déjà à 3 000€…

Quelques exemples de tarifs par assureurs 

Dans notre exemple, le bien est loué 500€/mois charges comprises :

  • AXA, formule GLI complète : 219€/an - dont 25€ de frais fixes - avec un plafond de remboursement des impayés à 90 000€, une indemnisation en cas de dégradation à 10 000€ et un plafond pour les frais juridiques à 10 000€. Soit 18,30€ par mois.

  • UNKLE, formule Premium : 168€/an avec un plafond de remboursement des impayés à 100 000€, une indemnisation en cas de dégradation à 10 000€ et un plafond pour les frais juridiques à 15 000€. Soit 14€ par mois.

  • ALLIANZ (Insured), formule Classic : 172€/an - dont 30€ de frais fixes - avec un plafond de remboursement des impayés à 70 000€, une indemnisation en cas de dégradation à 10 000€ et un plafond pour les frais juridiques à 20 000€. Soit 14,30€ par mois.

🔎 Notre analyse : parmi ces trois assureurs et pour des prestations quasiment identiques, les tarifs peuvent varier de plusieurs dizaines d’euros par an. Au-delà du prix, n’hésitez pas à comparer également les services offerts tels que les facilités de déclaration d’impayés (en ligne ou au téléphone), les délais de remboursement, l’existence d’une franchise, etc.

Assurance loyer impayé pas chère : comment obtenir le meilleur prix ?

Deux possibilités s’offrent à vous pour réduire le coût de votre assurance loyers impayés :

Pensez au contrat groupe si votre bien est géré en agence de location et bénéficiez d’un tarif avantageux (l’effet « prix de groupe ») : entre 1,50 et 3% du loyer charges comprises. Inconvénient : dans ce type de contrat, vous ne pourrez pas personnaliser vos services.

Si vous avez souscrit à l’assurance PNO – propriétaire non occupant – il se peut qu’une garantie loyers impayés soit déjà inclue : vérifiez votre contrat pour éviter les doublons et faire des économies ! Pour mémoire, la PNO est devenue obligatoire depuis 2014 pour tout logement situé dans une copropriété (Loi Alur).

Enfin, si votre locataire rentre dans les conditions, vous pouvez aussi souscrire à la garantie VISALE. Le Visa pour le logement et l’emploi (ex LOCA-PASS) est un dispositif mis en place par Action logement (ex 1% Logement). C’est un engagement gratuit de la part du locataire ET du propriétaire qui assure le logement contre les impayés (pour en savoir plus, consultez notre fiche dédiée).

💡Ce qu’il faut retenir

Une assurance loyers impayés peut être souscrite soit par le propriétaire-bailleur, soit par le locataire lui-même, pour environ 2 à 5% du loyer charges comprises, ce taux évoluant en fonction des prestations demandées. Pour le propriétaire, les primes d’assurance versées chaque année sont 100% déductibles des impôts fonciers sous le régime réel.