Assurance voyage femme enceinte

Si vous prévoyez un voyage, une expatriation et un projet bébé, la question de l'assurance est importante du budget que peut représenter un suivi de grossesse et un accouchement dans certains pays. Cet article détaille les différentes solutions et leurs limites.

Partager

Assurance annulation femme enceinte

L'assurance annulation est appropriée pour les voyages courts (généralement inférieurs à 3 mois). Les femmes enceintes peuvent y souscrire et les assurances annulation remboursement le voyage en cas d'impossibilité de partir suite à une complication de grossesse, une fausse couche ou une interruption thérapeutique de grossesse.

Les annulations pour cause de grossesse non prévue (si vous avez une contre indication de voyage) peuvent aussi être assurées.

Attention il est impératif de souscrire à un contrat d'assurance annulation dans les 24h à 48h suivant l'achat de votre voyage (varie toutefois selon les contrats).

Assurance voyage pour une femme enceinte

L'assurance voyage est un contrat qui peut être souscrit pour une femme enceinte et qui couvre les frais d'hospitalisation liés à une complication de grossesse. C'est un contrat souscrit pour des voyages allant jusqu'à un an à l'étranger.

Attention, si votre médecin a estimé que le voyage présentait un risque d'accouchement prématuré, l'assurance n'interviendra pas en cas d'accouchement prématuré (le médecin peut communiquer votre dossier médical au médecin conseil de l'assureur en cas de remboursement).

Vous pouvez utiliser notre comparateur d'assurance voyage pour trouver le contrat adapté. Cependant, lisez les conditions générales avant de souscrire, pour vérifier précisément ce qui est couvert et ce qui est exclu.

Certains contrats d'assurance ne couvrent plus au-delà d'un certain stade d'avancement de la grossesse.

Femme enceinte et assurance santé internationale

Les assurances santé internationales sont faites pour des expatriations ou des séjours de plus d'un an à l'étranger. Il s'agit d'une mutuelle santé vous couvrant au 1er euro dépensé ou en complément de la CFE (caisse des français de l'étranger, voir ci-après).

Ces assurances santé ont toutes un délai de carence de 10 à 12 mois pour la maternité qui est généralement souscrite en option. Une fois ce délai de carence passé, les frais liés au suivi de la grossesse, à la maternité et aux soins du nourrisson sont plutôt bien couverts (selon les contrats).

🔎 Grossesse et séjour à l'étranger : projeter une grossesse et une maternité dans les 10 à 12 premiers mois de votre séjour à l'étranger n'offre généralement que très peu de solutions d'assurances couvrant les échographies de suivi, la maternité et les soins du nourrisson. C'est une contrainte importante à anticiper avant votre départ.

Que ce soit pour une assurance santé internationale ou pour une souscription à une assurance locale, vérifiez comment est considéré le nouveau né du point de vue de sa couverture médicale et notamment s'il adhère automatiquement à vos garanties (indépendamment de sa condition médicale à la naissance) ?

Pour des pays où la santé est chère (USA, Canada, Japon, Suisse, ...), il est important de connaître le coût des soins suivants dans le pays d'expatriation, de savoir ce que couvre l'assurance et donc ce qu'il reste à payer de votre poche concernant les dépenses suivantes :

  • Suivi de grossesse (échographie, tests de biologie médicale)
  • Accouchement normal
  • Césarienne et complications
  • Suivi post-partum
  • Soins du nourrisson, notamment en cas de naissance prématuré (peut être un poste de dépense très important)

Adhésion à la CFE pour une femme enceinte

L'avantage de la CFE est qu'il n'y a pas de délai de carence. Cependant, les remboursements liées à une maternité sont assez faibles car la CFE rembourse sur la base du barème de la sécurité sociale française.

Par exemple, environ 2500€ pour un accouchement normal et 2700€ pour une césarienne, ce qui est très éloigné des tarifs pratiqués dans certains pays (par exemple aux Etats-Unis).

Cependant, pour une femme enceinte, la CFE peut être une solution à étudier en complément d'une assurance voyage ou d'une assurance santé internationale. La CFE prend en charge de nombreux soins liés à la grossesse :

  • Les consultations prévues selon le calendrier fourni par la CFE lors de la déclaration de grossesse
  • Certaines analyses de biologie médicale (toxoplasmose, trisomie, glycémie ...)
  • Dans certains cas : l'amniocentèse et le caryotype fœtal (sur avis préalable de la CFE)
  • Les séances de préparation à l'accouchement (8 au maximum)
  • L'examen postnatal
  • Les séances de rééducation abdominale après l'accouchement (10 au maximum)

🔎 Taux de remboursement : Tous ces soins sont pris en charge à 100% du barème de la sécurité sociale (et non 100% de ce qu'ils coûtent réellement !). Pour les échographies de suivi, la CFE les prend en charge à hauteur de 75% du barème de la sécurité sociale jusqu'au mois de grossesse.

Pour l'accouchement, sauf si le pays est conventionné avec la CFE, vous aurez à avancer les frais, avant d'être remboursé par la CFE. Il s'agit d'un montant forfaitaire qui ne dépend pas du pays où vous séjournez.

Voyager enceinte : conseils et précautions

Voyager enceinte n'est jamais anodin, et il est nécessaire d'adapter son voyage et parfois d'annuler ou de repousser son voyage. La période de la grossesse pendant laquelle vous voyagez peut être plus ou moins risquée :

  • Au 1er trimestre : les voyages sont déconseillés car c'est la période durant laquelle le risque de fausses couches est le plus grand
  • De la 12e semaine à la 28e semaine d'aménorrhée : période la moins risquée pour voyager enceinte
  • Au 3er trimestre : voyages déconseillés (risque de naissance prématurée, fatigue, inconfort)
  • Après l'accouchement : voyages déconseillés dans les 7 jours suivant l'accouchement

Ces délais peuvent toutefois être inappropriés en fonction de votre état. Avant tout voyage, consultez votre gynécologue ou votre obstétricien.

Si vous voyagez pendant le 3e trimestre, vérifiez si la compagnie et votre pays de destination imposent des limites liées au stade d'avancement de votre grossesse. La compagnie aérienne peut aussi demander un certificat médical indiquant le terme de votre grossesse. Si vous faites une croisière, les femmes enceintes sont refusées après le 6e mois.

Voici une liste de quelques précaution et recommandations utiles pour voyager enceinte :

  • Vérifiez les conditions sanitaires de votre pays de destination sur le site France Diplomatie. Les pays tropicaux sont risqués (paludisme)
  • Evitez les pays où les infrastructures médicales sont insuffisantes
  • Attention aux traitements contre les maladies parasitaires, souvent contre-indiqués pour les femmes enceintes
  • Evitez les destinations au dessus de 2000m surtout au premier trimestre, le foetus pourrait manquer d'oxygène
  • Evitez certains sports contre-indiqués comme la plongée, le canyoning ou le trekking
  • Evitez les voyages en avion trop longs surtout au 3e trimestre (déconseillé)

Si vous prenez l'avion, ces quelques conseils peuvent aussi vous être utiles :

  • Achetez des collants de contention (facilite la circulation sanguine et diminue les risques de thrombose veineuse)
  • Ne restez pas assise trop longtemps et déplacez vous régulièrement dans l'avion
  • Buvez régulièrement (évitez les boissons gazeuses)
  • Attachez votre ceinture de sécurité sous l'abdomen, dans la zone pelvienne
  • Faites vous aider pour porter vos bagages

Les recommandations de votre médecin priment sur toutes les recommandations ci-dessus, consultez-le avant tout projet de voyage en étant enceinte !

comparer icone

Comparateur assurance voyage