Quelle assurance santé pour la Thaïlande ?

C’est décidé : vous partez vivre en Thaïlande, le pays du Sourire ! Parmi les formalités de départ, n’oubliez pas celles qui concernent votre assurance santé. Cet article vous donne les informations les plus récentes pour vous permettent de faire les meilleurs choix selon votre état de santé et vos finances. Mise à jour le 1 juillet 2022.

Partager

🔍Que couvre l'assurance santé en Thaïlande ?

L'assurance santé est destinée aux expatriés en Thaïlande souhaitant s'assurer pour la prise en charge de leurs frais de santé. Elle est utile pour les personnes séjournant en Thaïlande au minimum pour 12 mois.

Pour des séjours plus courts, une assurance voyage peut être suffisante (couvrant les maladies soudaines et les accidents). Elle était notamment obligatoire jusqu'au 1er juillet 2022 pour les non-résidents depuis la pandémie de covid. Depuis cette date, l'assurance voyage n'est plus obligatoire.

L'assurance santé en Thaïlande couvre les frais de médecine courante, les frais d'hospitalisation, les soins dentaires et d'optique ainsi que les frais liés à une maternité. Les assurances santé internationales proposent aussi une assistance rapatriement et couvrent l'assuré lors de ses voyages dans d'autres pays.

Comment est organisé le système de santé en Thaïlande ?

⭐Une qualité de soins reconnue au niveau international

La santé fait partie du plan stratégique de développement national de la Thaïlande (2016-2025) qui vise à faire de ce pays le 1er pôle médical en Asie. Citée en exemple par l’OMS, la Thaïlande est une destination privilégiée du tourisme médical en Asie grâce à la qualité de ses infrastructures, au nombre élevé de médecins hautement qualifiés – souvent formés à l’étranger-, à ses équipements modernes et à une qualité soin impeccable. C’est l’Etat qui finance le système de santé et les salaires des personnels médicaux grâce aux impôts et aux taxes.

🧑‍⚕️3 parcours de santé

En Thaïlande, 3 parcours de santé coexistent et donnent droit à la Golden card - délivrée par l’Office national de sécurité sanitaire - dans les organismes de santé affiliés (si vous consultez en dehors de ce réseau, vous devrez payer vos soins):

  • Le CSMBS, le Civil Servant Medical Benefit Scheme : pour les fonctionnaires (cotisation 5% du salaire).

  • Le SSS, le Social Security Scheme : pour les salariés. Avec un permis de travail, vous y serez automatiquement affilié (cotisation 5% du salaire). Vous pouvez aussi, en payant des cotisations, en bénéficier en tant que travailleur indépendant.

  • L’UCS, la couverture santé universelle : pour tous les autres, notamment les plus démunis, qui ont ainsi accès aux soins courants et aux hôpitaux sur présentation de leur golden card.

Il n’existe aucun accord entre la France et la Thaïlande sur le plan de la santé. En tant que travailleur ou indépendant, vous serez affilié à la SSS. Vous serez libre de la compléter avec une assurance santé internationale de type CFE + mutuelle ou contrat au 1er euro.

Attention : en tant qu’expatrié non travailleur, vous ne serez affilié à aucun système de santé local. Votre unique possibilité sera alors de cotiser à la CFE + mutuelle ou à un contrat au 1er euro.

⚕️Le système public

Les hôpitaux du secteur public délivrent des soins de qualité pour des coûts raisonnables et proposent un très bon maillage territorial avec au moins un hôpital par province. Le personnel soignant y est nombreux mais les délais d’attente peuvent être longs car les médecins et les chirurgiens tournent sur plusieurs organismes de santé, aussi bien publics que privés.

Dans ce contexte, une assurance pour expatriés (CFE + mutuelle ou contrat au 1er euro) qui donne accès rapidement à un service de téléconsultation en français peut être très intéressante.

A noter qu’en Thaïlande, les médecins ne consultent pas dans leur propre cabinet - comme en France -mais à l’hôpital où beaucoup parlent une langue « mixte », le « thaïglish » : si vous ne maîtrisez pas l’anglais, nous vous conseillons de prendre un interprète lors de vos visites.

🏥Les hôpitaux privés

La Thaïlande compte environ 20 hôpitaux privés répartis dans le pays, notamment dans les villes touristiques de Hua Hin, Pattaya, Koh Samui, Chiang Mai ou encore Phuket. Les services haut de gamme qui y sont délivrés donnent aux patients l’impression de séjourner dans un hôtel de luxe (aromathérapie, chambres spacieuses et décorées, piano lounge, services à la carte, etc.) avec des tarifs plus chers qu’en France.

Dans les hôpitaux du secteur privé, le matériel y est de dernière génération, les délais d’attente sont inexistants et certains établissements disposent d’interprètes francophones.

Le Bangkok Hospital et le Bangkok General Hospital (BNH), le Bumrungrad International Hospital et le Samitivej Hospital Srinakarin sont les hôpitaux privés les plus chers de la capitale thaïlandaise, auxquels vous aurez accès avec une assurance expatrié (CFE avec mutuelle ou contrat au 1er euro), mais pas avec la Carte d’Or locale. Comme dans tous les hôpitaux privés, les expatriés doivent y régler une avance de frais. Voici les adresses de ces organismes :

  • Bangkok General Hospital – 2 soi Soonvijai 7 – New Petchburi Rd. – Huaykwang - Bangkok 10310. Cet hôpital fait partie de la chaîne hospitalière Bangkok Hospital qui compte 15 hôpitaux dans tout le pays. Pour tout renseignement : expatcenter@bangkokhospital.com

  • Bumrungrad International Hospital – 33 Sukhumvit soi 3 – Wattana – Bangkok 10110. Cet établissement est le plus grand centre médical d’Asie du Sud-Est, et celui qui accueille le plus d’étrangers. Il est aussi l’un des seuls au monde à avoir acquis la technologie CardioInsight qui contrôle le rythme cardiaque.

  • Samitivej Hospital Srinakarin – 488 Srinakarin Rd. – Suanluang – Bangkok 10250 : cet hôpital dispose d’une procédure d’accueil et d’interprétariat en français et d’un service néonatal et pédiatrique.

💊Pharmacies et médicaments

Les médicaments sont délivrés dans l’hôpital directement là où vous avez vu le médecin : vous repartirez avec la juste dose et sans boite. Vous pouvez aussi acheter des médicaments sans ordonnance dans les pharmacies, mais votre assureur expatrié aura besoin de la facturette pour vous rembourser. Noter que les pharmacies sont des commerces comme les autres en Thaïlande : n’importe qui peut en ouvrir une. En conséquence, méfiez-vous des contrefaçons et choisissez plutôt des officines reconnues telles que Boots (+250 pharmacies) ou Watsons que vous trouverez dans les centres commerciaux.

Gardez vos prescriptions précieusement car elles vous seront demandées par votre assurance santé internationale pour le remboursement des médicaments. Si vous achetez un médicament sans ordonnance, il sera à votre charge.

Si vous devez emporter avec vous des médicaments, assurez-vous auprès de l’ambassade Royale de Thaïlande en France (tél : 01 56 26 50 50 / 8 rue Greuze, 75116 PARIS) qu’ils sont autorisés. L’importation de médicaments est en effet soumise à des règles de déclaration strictes.

Pour les pharmacies, les hôpitaux et les médecins, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre assureur, de l’ambassade de France ou du Consulat qui disposent de listes de notoriété médicale .

⚠️ Attention à l'importation de médicaments ! Certains sont tout simplement interdits d’entrée sur le territoire : le non-respect de cette règle peut vous exposer à une peine d’emprisonnement.

Faut-il avancer les frais avec une complémentaire santé internationale ?

La grande majorité des assureurs avancent les frais hospitaliers et il ne sera pas nécessaire d'avancer quoique ce soit. Ll'assureur doit être prévenu en avance s'il s'agit d'une hospitalisation programmée et au plus vite s'il s'agit d'une urgence (importante de toujours garder sur soit les papiers de votre assurance santé).

Pour les soins courants, il est plus fréquent que l'assuré avance les frais puis se fasse rembourser. Dans ce cas, privilégiez une assurance facilitant les démarches pour les petites factures (inférieures à 500€) avec une application mobile par exemple pour prendre en photo les factures ou ordonnances.

Quelle assurance santé choisir pour un expatrié en Thaïlande ?

Les assurances locales privées

En tant que travailleur ou indépendant, vous serez affilié à la SSS.

En tant que retraité de plus de cinquante ans, vous devrez obligatoirement souscrire à une assurance internationale (voir notre paragraphe dédié), de même si vous avez moins de cinquante ans et que vous ne travaillez pas.

Les assurances internationales

Les contrats d'assurance santé internationale sont une solution adoptée par une part importante d'expatriés en Thaïlande. Ils peuvent être souscrits au 1er euro ou en complément de la CFE qui est l'organisme de sécurité sociale des français de l'étranger. Le choix de la CFE + la complémentaire n'est pas toujours le plus économique. N'hésitez pas à comparer les contrats avant de souscrire.

Les complémentaires santé internationales on plusieurs avantages par rapport à une assurance locale :

  • Médecin français en téléconsultation via une application

  • Possibilité d'être couvert dans d'autres pays pour de courts voyages

  • Possibilité d'être couvert pour des brefs retours en France

  • Réseau de professionnels de santé de qualité

  • Libre choix du médecin

  • Pas de reste à charge (100% des frais réels pour la plupart des postes de dépenses)

banner icon

Trouvez la meilleure assurance santé expatrié pour la Thaïlande

Comparer

Prix d'une assurance santé pour expatrié la Thaïlande

Assurance au 1euro

Une assurance au premier euro rembourse dès le 1er euro dépensé, sans complément de la CFE ou d'un autre organisme de sécurité sociale. L'assurance est plus chère que la CFE seule, mais les plafonds de remboursement n'ont rien à voir puisque la CFE rembourse sur la base de la sécurité sociale française et non sur la base du coût réel des frais de santé en Thaïlande.

Âge de l'assuré

Tarif mensuel

30 ans

à partir de

97€ par mois au 1er euro

ou 34€/mois pour une complémentaire à la CFE

50 ans

à partir de

141€ par mois au 1er euro

ou 60€/mois pour une complémentaire à la CFE

60 ans

à partir de

235€ par mois au 1er euro

ou 80€/mois pour une complémentaire à la CFE

L'assurance la plus économique est toutefois généralement celle offrant le moins de garanties. Comparez les tarifs, mais aussi les garanties en fonction de vos besoins. N'hésitez pas à vous faire conseiller par un spécialiste.

banner icon

Comparez les prix et faites vous conseiller par un spécialiste.

Comparer

Coût de la CFE

La CFE propose trois niveaux de prix avec des formules différentes : JeuneExpat (-30 ans), MondExpat (+30 ans) et RetraitExpat pour les retraités. Le tableau ci-dessous indique les prix de l'assurance CFE pour la Thaïlande en fonction de l'âge :

Âge

Tarif mensuel CFE

jusqu'à 29 ans

à partir de 31€ / mois

30 ans et plus

à parti de 72€ / mois

(augmente en fonction de l'âge)

Retraités

à partir de 121€ / mois

204€ / mois à 60 ans et +

Une formule CFE + assurance santé complémentaire n'est pas toujours plus économique qu'une formule au premier euro. N'hésitez pas à comparer avec une formule au premier euro.

Assurance santé + CFE ou assurance au 1er euro seule ?

La CFE est la caisse des français de l'étranger. Il s'agit d'un organisme français de sécurité sociale dont l'adhésion n'est pas obligatoire. Elle propose d'être remboursé sur la même base que la sécurité sociale française. Selon les soins, elle peut être suffisante, ou pas. Son adhésion est payante.

Lors de la souscription à une assurance santé pour expatrié en Thaïlande plusieurs choix sont possibles :

  • une adhésion à la CFE uniquement (réservée aux français)

  • une adhésion à la CFE + une assurance santé internationale complémentaire

  • une assurance santé internationale au 1er euro

  • une mutuelle santé locale souscrite en Thaïlande

Il est conseillé de faire plusieurs simulations et devis en fonction de ses besoins et des soins que l'on pense effectuer en Thaïlande et ceux que l'on peut faire lors de retours occasionnels en France. Notre comparateur vous permet notamment d'identifier les tarifs avec et sans la CFE (au 1er euro).

L'avantage de la CFE est que lors d'un retour en France, il n'y a pas de délai de carence (car après 3 mois à l'étranger vous n'êtes plus affilié à la sécurité sociale française). Cependant, pour être parfaitement remboursé sur ses soins de santé en Thaïlande, il est préférable de souscrire à une complémentaire santé en complément de la CFE.

Les assurances santé internationales ont des avantages non négligeables : téléconsultation 24h/24 et 7j/7 avec des médecins français et surtout un deuxième avis médical, très utilisé par les expatriés.

Il est aussi possible de souscrire à une assurance santé au premier euro, et de souscrire à l'offre FranceExpat de la CFE qui ne vous couvre qu'en France (comme si vous restiez affilié à la sécurité sociale). Plusieurs solutions sont donc possibles et le mieux est sans doute d'être conseillé par un courtier indépendant en demandant plusieurs devis.

banner icon

Trouvez la meilleure assurance santé expatrié pour la Thaïlande

Comparer

Coût de la santé en Thaïlande

En Thaïlande, les tarifs sont libres dans privé : les factures peuvent donc rapidement grimper. Le choix d’une complémentaire santé international (CFE / contrat au 1er euro) peut alors s’avérer extrêmement judicieux.

Voici quelques actes médicaux et leur coût moyen :

Acte

Coût

Consultation généraliste

25-75€

Consultation spécialiste

35€ (dentiste 60€)

Nuit à l’hôpital public

environ 500€

IRM

4000€

Soins dentaires - couronne

630€

Echographie

85€

Accouchement privé

730€ (public) – 4000€ (privé)

Montures et verres

80 à 150€

Accoucher en Thaïlande

L'option la moins chère est l'hôpital public. Il faut compter environ 27,000 baht (730€) pour un accouchement normal, et le double pour une césarienne. Les hôpitaux privés sont plus chers et les prix sont très variables. Les tarifs incluent généralement l'accouchement et un séjour de deux nuits (accouchement normal) ou trois nuits (césarienne).

Les tarifs annoncés n'incluent pas les éventuelles complications (soins prénataux, accompagnement post-partum, ...) et si vous êtes mal assuré sur ces soins, il est important d'anticiper ces dépenses. Si vous envisagez d'avoir un enfant en Thaïlande, choisissez une complémentaire santé qui couvre bien l'accouchement, les complications et les soins prénataux.

Les césariennes sont privilégiées en Thaïlande. Si vous préférez un accouchement par voie basse, renseignez-vous pour savoir si le docteur qui vous a suivi sera celui qui vous accompagnera lors de l'accouchement.

Retraite et assurance santé en Thaïlande

Depuis le 1er novembre 2019, l’assurance santé est devenue obligatoire pour vous installer en Thaïlande si vous êtes un retraité âgé de plus de 50 ans. Elle conditionne l’obtention du Visa non-immigrant OA. En effet, parmi les documents à présenter figure l’attestation signée par votre compagnie d’assurance qui devra préciser les deux points suivants :

  • Couverture minimum de 400 000 THB (soit 10 820€) pour les frais d’hospitalisation.

  • Couverture minimum de 40 000 THB (soit 1080€) pour les frais de médecine ambulatoire.

Attention, les autorités thaïlandaises ne reconnaissent que les 14 compagnies d’assurance suivantes pour obtenir le Visa non-immigrant OA :

  • Bangkok insurance public companylimited

  • Thai health insurance public company limited

  • Navakij insurance public company limited

  • Thaivivat insurance public companylimited

  • Pacific cross health insurance public company limited

  • Falcon Insurance public company limited

  • Viriyah insurance public company limited

  • Syn Mun Kong insurance public company limited

  • Asia insurance 1950 public company limited

  • Aetna Health insurance public company limited

  • AXA insurance public company limited

  • LMG insurance public company limited

  • Dhiâya Life assurance public company limited

  • Sompoinsurance (Thailand) public company limited.

Quelle est la meilleure assurance santé pour un expatrié en Thaïlande ?

La meilleure assurance santé pour la Thaïlande est celle qui répond à vos besoins tout en restant dans votre budget. Voici nos conseils pour choisir la mutuelle santé :

  • Si vous prévoyez des allers-retours fréquents, privilégiez une adhésion à la CFE et une complémentaire santé internationale. Si vous devez vous faire soigner en France ou être hospitalisé, vous serez remboursé sur la base de la sécurité sociale.

  • Privilégiez une assurance réputée pour sa bonne gestion (votre courtier vous conseillera) et qui dispose d'une application mobile pour traiter sans papiers les petites factures de santé (inférieures à 1000€).

  • Précision du tableau de garantie : privilégiez une assurance santé avec un tableau de garantie le plus détaillé possible pour chaque type de soins, plutôt qu'un tableau de garantie qui reste trop vague.

  • Prêtez attention aux franchises et plafonds de garantie, notamment si vous choisissez un contrat local

Points d'attention sur la santé en Thaïlande

Le site de France Diplomatie donne plusieurs recommandations pour la santé en Thaïlande, pour des séjours courts ou des séjours de longue durée.

Attention à l’eau du robinet et aux glaçons : préférez les bombonnes d’eau et les bouteilles capsulées. Par ailleurs, ne pas consommer de viandes et de poissons crus et éviter les crudités et les coquillages.

Aucun vaccin n’est obligatoire en Thaïlande, mais l’Institut Pasteur recommande d’être vacciné contre l’Encéphalite Japonaise, l’Hépatite B, la Rage, la Typhoïde et le paludisme.

Par ailleurs, faites attention aux moustiques qui transportent le chikungunya et la dengue et méfiez-vous également des problèmes de santé engendrés par la pollution de l’air et des accidents de transport, notamment ceux dus aux deux roues, très fréquents.

banner icon

Trouvez la bonne mutuelle expatrié

Comparer

Sur le même thème : assurance voyage pour la Thaïlande.

FAQ